Enrobé composé de liège pour réduire la pollution sonore : une vraie révolution !

Publié le : 02 juin 20214 mins de lecture

De nombreux axes routiers très fréquentés à Paris produits de nombreuses pollutions sonores chaque jour. Le projet enrobé composé de liège a ainsi été lancé afin de réduire au plus bas ce problème et faire revenir le calme dans certaines villes. La Colas, l’université de Limoges ainsi que le Cerema testeront cet isolant phonique pendant trois ans sur certaines rues.

Atténuer le bruit de la circulation avec un enrobé composé de liège

Étant la capitale de la France, Paris dispose de nombreux axes routiers très fréquentés et très bruyants. Ces différentes routes ont alors fait l’objet d’une expérimentation par le biais d’un projet sur l’atténuation du bruit de la circulation. Le projet consiste à enrober le bitume et les granulats avec du liège afin d’atténuer les bruits de la circulation. Ce projet a été lancé par le Cerema, l’Université de Limoges, Colas et Limoges Métropole. Selon les chercheurs, le liège est connu comme étant un isolant thermique et phonique, il permet donc d’atténuer les sons sur la route. Ce projet est encore à la phase d’essai et il sera testé pendant trois ans sur le boulevard de la Valoine.

Enrobé composé de liège pour réduire la pollution sonore : une idée révolutionnaire

Selon les tests effectués en laboratoire par les acteurs du projet, l’enrobé composé de lièges est une idée révolutionnaire. En effet, il a été testé de nombreuses fois sur des voitures miniatures et l’idée semble fonctionner. Le liège pourrait alors être la solution concernant la pollution sonore des routes en France. Il faudrait cependant attendre les trois années d’expérimentation sur une route réelle afin de confirmer cette idée révolutionnaire. Des sonomètres seront alors mis en place sur différents axes afin de comparer les sons avec et sans liège. Ils seront installés sur des enrobés classiques et sur des enrobés contenant du liège.

La différence entre un enrobé classique et un enrobé intégrant du liège

Ce nouveau projet pourrait offrir de très grands avantages pour les riverains qui bordent la ville de Paris. La réduction des sons par le liège pourrait en effet apporter plus de paix aux riverains. Par ailleurs, ce projet permet également de tester un nouveau revêtement. La tranquillité offerte par cet isolant phonique et thermique se révèle cependant très coûteuse par rapport à l’enrobé traditionnel. Il s’avère alors nécessaire d’analyser la résistance de ce revêtement face aux différentes intempéries et aux pneus. Si ce projet fonctionne, Patrick Tardieux annonce une extension du projet sur les différentes routes françaises.  

Plan du site